Les aventures du chrétien Chemain dans les banlieues de France

Oeuvre complète de Jean-François Chemain :

 La Vocation chrétienne de la France (2010) ; Kiffe la France (2011/2015) ; Une autre histoire de la laïcité (2013) ; L’Imposture laïque (2016) ; Tarek, une chance pour la France ? (2017)

Lire Chemain, c’est plonger dans le « gigantesque chahut » ordinaire des salles de classe de banlieue. Là où  « les musulmans exercent une pression implacable et permanente ». Manichéisme, intolérance, misères (sociale, affective, culturelle et morale), colère, frustration et violence. « Allah, Ouallah, Starfallah, La Mecque et le Coran » ponctuent tous les discours.

En réalité, selon l’auteur, les jeunes de banlieue ont soif d’amour, de vérité et, par-dessus tout, de Dieu. « Ils meurent de faim et de soif sous nos yeux et au nom de cette foutue laïcité on ne peut rien leur donner de ce dont ils ont vraiment besoin ! » L’islam apparaît ainsi surtout comme la culture des pauvres: « Ils sont complètement déboussolés, malheureux, désespérés ; l’islam vient leur apporter un cadre, des règles simples, une communauté vaste et soudée. »

Lire Chemain, c’est également dévoiler le vrai visage de la laïcité, et condamner ses ravages. Tout du moins de cette laïcité « laïcarde » à la française qui n’est en réalité, selon lui, qu’un anticléricalisme larvé, un athéisme qui ne dit pas son nom. En tant que Français et en tant que chrétien, l’auteur milite pour une laïcité qui soit un véritable respect des religions. Or, la République creuse sa propre tombe en s’acharnant à pourfendre l’Eglise catholique. « On préférera tuer la République, et la France, que de reconnaître le rôle du catholicisme dans leur construction. »

Alix Grosgrès

Mars 2017