Scandale A. P. B. : “Parents Pour l’Ecole” interpelle le Secrétaire Général de l’Enseignement catholique

Comme bien des adhérents nous le signalent, le système d’Admission Post Bac a donné lieu cette année à de nombreuses déconvenues : les voeux ne sont guère satisfaits et dans certaines filières on procède par tirage au sort pour départager les candidats. Contraire au principe d’une éducation à l’excellence et au mérite, cette procédure affecte aussi bien les élèves venus de l’enseignement public que ceux provenant de l’enseignement privé sous contrat. Aussi est-ce pour cette raison que “Parents Pour l’Ecole” adresse une lettre à Pascal Balmand, Secrétaire Général de l’Enseignement catholique. Par cette missive, qui se trouve ci-après, nous voulons joindre notre voix à celle des autres associations de parents ayant eu le courage de dénoncer ce scandale.


Logo Parents Pour l'Ecole

Monsieur Pascal Balmand
Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique
277 rue Saint Jacques
75005 Paris

Paris, le 22 juin 2017.

 

Monsieur le Secrétaire Général,

 

Par la présente j’aimerais vous alerter sur les irrégularités qui caractérisent cette année le déroulement de la procédure d’Admission Post Bac. Ainsi que des parents nous l’ont signalé, beaucoup d’élèves ne voient leurs vœux satisfaits qu’à la hauteur du 5ème, voire du 6ème souhait. Pire encore, certains se trouvent réorientés dans une autre filière en raison d’un reclassement par défaut. Enfin, il commence à se dire que, pour certaines filières demandées, la sélection s’est tout simplement faite par tirage au sort.

Par la présente j’aimerais vous alerter sur les irrégularités qui caractérisent cette année le déroulement de la procédure d’Admission Post Bac. Ainsi que des parents nous l’ont signalé, beaucoup d’élèves ne voient leurs vœux satisfaits qu’à la hauteur du 5ème, voire du 6ème souhait. Pire encore, certains se trouvent réorientés dans une autre filière en raison d’un reclassement par défaut. Enfin, il commence à se dire que, pour certaines filières demandées, la sélection s’est tout simplement faite par tirage au sort.   Dénonçant l’incurie de cette gestion, nous voulons vous alerter sur le désarroi et la méfiance que celle-ci génère dans les familles. Comment ces dernières peuvent-elles garder confiance en un système éducatif qui change les règles à leur insu et en cours de parcours ? Comment inciter nos enfants à travailler avec assiduité et sérieux durant leurs années de Lycée, si l’ensemble de ces efforts se trouve réglé par simple tirage au sort ? Comment enseigner et inspirer confiance dans un système éducatif qui se caractérise par l’aléatoire autant que par l’injuste?

Forts de ces constats, nous souhaiterions que vous fassiez part de nos inquiétudes au nouveau Ministre de l’Éducation nationale. Le sérieux et la compétence de ce dernier nous incitent à penser qu’il ne saurait être insensible au scandale de ces dysfonctionnements.

Espérant que cette demande trouve auprès de vous un écho favorable et restant à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire, je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Secrétaire Général, l’expression de mes respectueuse salutations.

 

Jérôme Malcouronne,
Président de « Parents Pour l’École »